2024 : les grandes tendances du paiement décryptées !

 

Les paiements ne se définissent plus seulement par leur rapidité ou leur facilité. L'élément crucial après la pandémie est qu'ils deviennent de plus en plus invisibles et intégrés, ce qui permet une expérience client fluide.

Tout cela est soutenu par un écosystème en développement qui peut être divisé en quatre grands domaines : l'infrastructure partagée, la finance intégrée, les données et les capacités de la plateforme. Chacun de ces domaines intègre bon nombre des tendances plus larges qui se produisent dans le domaine des paiements et, ensemble, ils forment l'avenir des paiements.

Voyons ensemble les tendances en matière de paiement B2C et B2B qui se dessinent pour cette nouvelle année.

Infrastructure partagée

La base de l'architecture des paiements de demain reposera sur l'ouverture à l'intégration et sur l'offre de services partagés avec d'autres entreprises du même écosystème. Ceci reposera sur un portefeuille de services qui contribuera à mettre en place des solutions sur mesure et spécifiques à chaque secteur.

Ces systèmes de paiement offriront non seulement une technologie native, mais aussi des modules d'intégration, des API et des données distribuées basées sur le cloud. Ils intégreront un portefeuille de services dans une infrastructure de traitement des paiements partagée, des bases de données sur l’identité numérique et d'autres répertoires partageables. Ces services peuvent communiquer avec le cœur de l'entreprise via des requêtes API.

Infrastructure d'identité numérique

Les infrastructures d'identité numérique partagées contribueront à unifier l'accès et ouvriront la voie à un écosystème financier ouvert. Les solutions d'identification numérique peuvent également aider à contrôler la fraude en ligne, car on estime actuellement que la fraude aux paiements sur Internet a coûté aux entreprises l’équivalent de 56Md€ en 2023 dans le monde.[1] (en anglais)

Jusqu'à cinq milliards de personnes pourraient utiliser des plateformes d'identification numérique[2] pour s'authentifier en 2024 en raison de l’accélération de l'adoption des paiements mobiles. C'est essentiel pour offrir une expérience client optimale : en effet, près de 30 % des clients[3] sont confrontés à des frictions lors du processus de paiement en ligne et en magasin. Parallèlement, les paiements mobiles devraient continuer de croître.

Mobilité en tant que service (MaaS)

La mobilité en tant que service est un type de service émergent qui, par le biais d'un canal numérique commun, permet aux utilisateurs de planifier, de réserver et de payer plusieurs types de services de mobilité.

Le concept derrière le MaaS est d'offrir aux voyageurs des solutions de mobilité qui s'éloignent des modes de transport personnels et se tournent vers une mobilité proposée comme une alternative durable aux solutions historiques. Le concept de mobilité en tant que service devrait passer de 68Md€ en 2021 à 211Md€ d'ici 2025.[4] (en anglais)

Finance intégrée (embedded finance)

Les paiements sans friction et intégrés, où le processus de paiement est intégré de manière transparente dans le parcours client, sont désormais attendus par les consommateurs qui recherchent des solutions de paiement simples et peu coûteuses.

On s'attend à ce que les paiements intégrés gagnent encore en popularité, les secteurs les plus explorés étant probablement la livraison de repas, le covoiturage et les paiements à partir de votre véhicule.

Achetez maintenant, payez plus tard (BNPL)

La tendance BNPL (buy now, pay later) a fait son entrée sur la scène des paiements au cours des dernières années. En magasin, les options « Achetez maintenant, payez plus tard » gagnent en popularité sous l'impulsion de la génération Z et des millenials à la recherche d'options pratiques et à faible taux d'intérêt.

Un rapport de Worldpay indique que le BNPL représentait 2,1 % des transactions de commerce électronique en 2020 et devrait atteindre 5 à 6% des transactions d'ici 2026. Néanmoins, ce marché semble déjà avoir atteint une certaine maturité avec une croissance moins forte que les autres années et une diversification de l’offre

Digital wallets

Digital wallets remain a preferred payment method among global ecommerce consumers, registering 44.5% of global ecommerce transaction volume in 2020, an increase of 6.5% from 2019.

By 2025, it’s anticipated that digital wallet use will account for 52.5% of e-commerce transaction value worldwide.[6] This trend is being sparked by their inherent suitability for mobile commerce, their seamless integration with social media and the rise of 5G.

Portefeuilles numériques 

Les portefeuilles numériques restent un moyen de paiement privilégié par les consommateurs de commerce électronique du monde entier, enregistrant 44,5 % du volume mondial des transactions de commerce électronique en 2020, soit une augmentation de 6,5 % par rapport à 2019.

D'ici 2025, on prévoit que l'utilisation des portefeuilles numériques représentera 52,5 % de la valeur des transactions de commerce électronique dans le monde.[6] Cette tendance est déclenchée par leur adéquation inhérente au commerce mobile, leur intégration transparente avec les médias sociaux et l'essor de la 5G.

Données

Alors que l'Open Banking continue de se développer sur le marché, il joue un rôle clé en facilitant les paiements sans friction et en permettant aux clients de transférer de l'argent à l'international rapidement et à faible coût, éliminant ainsi le poids administratif des virements bancaires traditionnels.

Efficacité des données

Une meilleure compréhension désormais possible grâce à des données des transactions : 40 % des banques interrogées utilisent des données internes pour générer des informations et les 27 % restants exploitent des données externes pour générer des informations pour l'expérience client de bout en bout. [8]

Créer de la valeur à partir des données est essentiel pour survivre. À l'heure actuelle, seules 18 % des banques interrogées considèrent les données comme un actif. [8] Ces banques partagent des données avec des tiers à des fins d'échange de valeur, ce qui montre les avantages inhérents à suivre la tendance de l'open banking.

Fonctionnalités de la plateforme

L'infrastructure bancaire n'a souvent pas les capacités nécessaires pour gérer l'augmentation des volumes de paiements numériques. Et cela s'applique aux performances de divers instruments/méthodes, à travers les zones géographiques, les fuseaux horaires et avec une disponibilité permanente.

Business model basé sur une plateforme

La mise en œuvre d'une plateforme en tant que service (PaaS) présente des avantages tels que le fait d’éviter des dépenses d'investissement, la flexibilité d'ajouter de nouvelles fonctions, des schémas de paiement, l'accès à la compensation et la possibilité de lancer de nouveaux produits plus rapidement.

Écosystème d'API

52 % des banques interrogées ont l'intention d'investir dans des tiers pour des produits/offres afin de développer des propositions innovantes et 45 % prévoient d'organiser un écosystème basé sur des API et de passer à un modèle économique basé sur une plateforme.[8] (en anglais seulement)

 

Vous souhaitez en savoir plus ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter ! Nous vous tiendrons informé des dernières tendances, des événements à venir et d'autres mises à jour AirPlus.

[1] ECommerce Online Fraud Statista 2023 Report
[2] Payments Industry Intelligence 2022
[3] Payments Industry Intelligence 2022

[4]  Maas Market Size Worldwide-2017-2025 | Statista

[5] BNPL Statista Report 2023.

[6] FIS Global Payments Report 2023

[7] FIS Global Payments Report 2023

[8] Chat GPTs Top Payment Trends 2023 | AirPlus


Abonnez-vous à notre blog et restez informé de nos dernières nouveautés !